Une agence de référencement SEO qui garanti les résultats SEO sur contrat:
UK

L’e-réputation et le système juridique

Posté par: In: Assurance e-réputation, ereputation, Juridique 17 juin 2012 Commentaires: 0 Tags: , ,

Au niveau du système juridique, deux notions essentielles influent sur la renommée, surtout par rapport au web : l’informatique et la liberté d’expression. La première met en valeur la défense des fichiers et des libertés en rapport avec le secteur médiatique. Chacun influe sur la facilité du public à accéder aux diverses informations.

police-du-net-Copy

Impact du système juridique par rapport à internet

 

Avoir une notoriété est devenu crucial et c’est maintenant facile avec internet, d’où la présence des lois mises en vigueur. Elles ont été mises en place pour préserver les droits de chacun. Cet aspect touche le domaine informatique avant tout, surtout concernant les défenses de tous les fichiers et des libertés. Elles protègent les informations privées qui sont mises en ligne par les internautes. Le droit à la vie privée doit être ainsi respecté et ne doit pas être bafoué.

 

Pour la liberté d’expression, elle touche le secteur de la presse et consiste à diffuser librement les nouvelles pour les spectateurs, les auditeurs, les lecteurs, etc.

 

Le concept de l’e-réputation se base sur ces deux notions fondamentales, même avec la présence des médias. Pourtant, la justice est vue sous un autre point de vu dans le monde numérique. Cela concerne la différence au niveau du système de fonctionnement entre les médias classiques et internet.

 

Pour les supports médiatiques, tout ne peut être divulgué et les informations ne sont pas toutes facilement accessibles. Le web, lui, est plus libre et le public aura plus accès aux données personnelles de tous ceux qui utilisent les réseaux sociaux. Cette distinction est plus importante à cause de l’adoption du système de référencement et du classement.

Application des lois face à internet

 

La mise en vigueur des différentes législations peut poser problème par rapport à internet, créant même la polémique. Cela se rapporte à leur utilisation pour résoudre une affaire malhonnête, surtout par rapport à un homme connu qui désire préserver son image. C’est la visibilité permanente de l’affaire dans les différents médias qui pose un problème.

 

police-du-web

Les lois protègent-elles assez la personne pour que son histoire ne fasse plus la une de tous les médias ? La question se pose surtout si l’acte en question fait déjà partie des annales de la presse. Mais ce sera aussi le cas si la chronique mérite toujours de faire partie des bases de données des moteurs de recherche. Cela est relié à un autre souci sur l’application des lois vis-à-vis du web. Il faudra savoir si elles peuvent influer sur la notoriété et l’honneur d’une société.

 

Au XIXe siècle, un dispositif à ce sujet a été mis en place, permettant à la presse de diffuser librement des informations tout en respectant certaines limites. A l’ère moderne, cet esprit a évolué et il est possible d’avoir accès à plus de données personnelles, grâce à internet. Sur les réseaux sociaux, chacun peut faire ses propres commentaires sur les actualités qui l’intéressent. Mais pour faire des interprétations dans les médias, il faut être un reporter professionnel.

 

Avec certains pays qui n’appliquent pas ces lois en vigueur, le droit à l’oubli n’est plus pris en compte. Cette charte a pour fondement de permettre de supprimer certaines données compromettantes ou de les rectifier.

Laissez un commentaire!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A lire aussi